Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 07:15

Billet à lire ici : parler de la mort à son enfant































Au moment de partir ma fille a voulu retourner sur la tombe et a envoyé des baisers... elle qui n'embrasse jamais personne.






Il faudrait quand même que je commence à chercher comment leur répondre quand ils vont commencer à me poser des questions plus précises. Comment parler de la mort à son enfant ? J'ai vu qu'il existait des livres qui abordaient ce thème, notamment celui écrit par Françoise Dolto

J'ai lu que tant que l'enfant n'est pas confronté directement à la mort tout cela reste très abstrait pour lui. Je ne provoquerai donc pas la discussion mais j'attendrai que l'opportunité se présente... le plus tard possible.

Si certaines d'entre vous ont déjà été confrontées à ce problème, je veux bien des conseils.





 

Partager cet article

Repost 0
Published by leoetlisa - dans TR
commenter cet article

commentaires

Angel 18/03/2011 16:15


Bonjour,
D'habitude je n'écris pas sur un blog mais... il y a quelques temps ma sœur a été confrontée à la mort soudaine de son beau-père. Comment en parler aux garçon qui étaient attachés à leur
grand-père???? Je lui ai prêter un livre " L'Afrique petit chaka". En plus d'être magnifique il parle de la mort et de la façon de la voir pour les africains. Il a été écrit et surtout illustré en
collaboration avec un musée. Je l'ai acheté à la FNAC.
J'apprécie beaucoup car il donne une interprétation de la mort qui, même si elle rend triste, permet de comprendre si cela est possible.


lor 01/09/2010 13:34


Voici un outil très bien fait qui explique comment les enfants percoivent la morte et la comprennent en fonction de leur age, il y aussi une bibliographie très fournie qui aborde selon les ages
différentes thématiques (la perte d'un papy,la maladie grave d'un copain...)... C'est toujours plus facile quand les choses ont été abordées petit à petit que face à une perte subite où l'on est
souvent dépourvu. Il est également très important de rester dans le vrai avec les enfants car leurs imaginaire peut parfois être plus lourd que la réalité et ce malgré nos bonnes intentions !
http://www.soinspalliatifs.be/outils-pedagogiques.html


la duchesse 26/02/2010 08:35


oui, j'ai été confrontée. Mon père est mort. Je dois te préciser que mon père était alcoolique et violent, que mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans, et que j'ai passé mon enfance et mon
adolescence sans mon père, qui n'a plus désiré nous voir mes soeurs et moi ... j'ai appris que mon père était mort au baptème de Gabrielle, elle avait 1 an, moi 28. On l'a su par hasard, sur un
extrait d'acte de naissance. J'ai fait des recherches et j'ai appris qu'il était mort depuis près de 10 ans. Un jour il a fallu que j'explique à Gabi que son Papy, c'était l'amoureux de Mamie, mais
pas mon papa ; un jour il a fallu que j'explique aussi que mon papa était mort. Je lui ai dit que ça n'était pas triste, que c'était comme ça. Et plus tard je lui ai dit que mon papa n'était pas
gentil. Tu vois, ça s'est fait par étapes, j'ai essayé de dire les choses avec ses mots, sans rentrer dans les détails, au fil de ses questions. Un jour tes enfants te demanderont où est ta maman,
où est la femme de papy, même s'ils le sentent déjà. Ce sera à toi de voir en toi pour trouver la réponse ; tu as le droit d'exprimer ton chagrin, ton manque. Je t'embrasse ... c'est le com le plus
douloureux que j'aie jamais eu à écrire ! bises,
virginie


leoetlisa 26/02/2010 23:24


Merci Virginie pour ton témoignage. Je ne sais que te dire. Je ressens ta peine qui se mèle à la mienne, nos histoires différentes mais un manque commun. Nos vies à construire malgré l'absence.
J'aimerais pouvoir te réconforter...


Kalliste34 14/02/2010 09:50


Je n'ai pas lu tous les commentaires, alors si le mien fait double emploi, excuse-moi. La seule chose que je voudrais ajouter, c'est qu'avec des enfants petits, il ne faut surtout pas dire que la
personne disparue s'est endormie pour toujours car on risque de provoquer des troubles graves du sommeil. Il ne faut pas avoir peur d'utiliser le mot "mort" car les enfants sont plus proches de ces
choses-là que nous et les prennent avec plus de naturel. Dans leur petit cœur, il savent déjà que la mort fait partie intégrante de la vie.


leoetlisa 18/02/2010 20:21


Tu as entièrement raison. Moi je n'emploie jamais le mot "mort" (à tort c'est certain) et après avoir vu "la princesse et la grenouille" au ciné, je disais à Léo que la Luciole s'était
transformé en étoile et Léo m'a dit très naturellement : "oui, parcequ'il était mort"...


kaki 21/11/2009 17:11


Je ne relis pas tout mais notre xpérience (un tonton) me fait dire
1) de préparer le terrain si on sait que ça risque d'arriver
2) un album "au revoir Blaireau" sur le souvenirs que l'on garde de la personne disparue
3) ne rien cacher, pas de tabou mais parler avec ton coeur et dire que tu es triste
4) aller à l'enterrement si l'enfant le demande mais pas à la maison funéraire


leoetlisa 22/11/2009 21:44


Tu es pleins de bons conseils, je les note surtout le livre avec ce drôle de titre (!)


     
   

Je suis plus active sur mon

blog créatif !

 

Facebook - Pinterest  



RETOUR A L'ACCUEIL 

 

  _____________________________

 
 
  my family
   
Un blog de maman, deux enfants,
des tranches de vie, des photos,
de la créativité, des balades à Lyon
et ailleurs, depuis 2008 !
Pour me contacter c'est par là

 

  ______________________________